Courir En Baie

Interview

Michel Servain

-- Bonjour Michel
-- Salut Thomas ! Je suis ravi de participer à cette nouvelle création pour le club. Je trouve cela vraiment sympa. En espérant motiver les autres personnes du club.

1) PREMIERE QUESTION, POUR CEUX QUI TE CONNAISSENT PAS, D'OU VIENS TU ?
-- Je suis né au Mans mais normand de pure souche. Toute notre famille est de la région de Villedieu les Poêles. J'ai grandi entre la Sarthe et la Manche et avec ma grand mère je revendique être manchois, normand.

2) POURQUOI AVOIR CHOISI LA COURSE A PIED ?
-- Le fait du hasard. Pendant les vacances scolaires, avec mes frères, j'allais au centre de loisirs des cheminots du Mans et voir les jeunes courir et s'entrainer ma donné l'envie de participer et de courir avec eux. Et puis dans les années 60, voir Alain Mimoun, Jazy, Colette Besson, la passion est née ainsi que la performance et le dépassement de soi.

3) TU AS ESSAYE AUCUN AUTRE SPORT A PART L'ATHLETISME ?
-- Un peu de tout. Le football en tant que gardien de but pendant 6 mois. J'ai d'ailleurs une anecdote : pendant un match, j'ai pris un coup de pied au visage et je suis tombé KO. Quelques semaines plus tard, les personnes de la ligue sont venus me proposer d'intégrer l'équipe de la ligue mais que j'ai refusé pour l'athlétisme. Ils étaient très déçus. Moi je ne regrette rien, vu les bons moments que j'ai passé dans l'athlé. Mais sinon j'ai touché à tout les sports mais sans compétition officiel. Même le triathlon.

4) QUEL EST TON PARCOURS DANS LA COURSE A PIED ?
-- J'ai fais mes débuts à l'âge de 9 ans au club des cheminots du Mans, mon papa était cheminot. Et j'ai fais mes premières compétitions à 11 ans ( oh le vieux ). En athlétisme je pratiquai le 200m, la hauteur, le 4x100m en meeting et toutes les autres disciplines en inter club sauf la perche ( aucune confiance entre moi et le fait de plier la perche ). Je deviens athlète au club du CSCM de 1964 à 1972 puis à cause du travail j'arrête la compétition officielle jusqu'au départ pour le service militaire en 1975. A mon retour de l'armée, je reprends une licence dans mon ancien club, le CSCM, mais le club rencontre quelques problèmes donc on remonte le club de Le Mans Athlètisme. Ensuite un ami de course à pied me demande de le rejoindre pour démarrer un nouveau club, St Marc la Brière. Ici je commence par encadrer les jeunes en 1989. En 1990, un accident de travail m'oblige à arrêter de courir mais j'entre dans le bureau de l'épreuve des 20Km du Mans ou je suis bénévole à la préparation de cette course pendant plusieurs années. En 1997, Dominique Chauvelier me demande de venir avec lui à Endurance 72 en faisant parti du bureau et j'encadre les débutants. Puis je fais parti des premiers meneurs d'allures au monde pour les marathoniens amateurs en 1999 au marathon de Paris. Puis retour au LMA et me voila aujourd'hui à Courir en Baie.

6) TU TE PLAIS BIEN DANS LA REGION MAIS POURQUOI AVOIR CHOISI COURIR EN BAIE ALORS QUE TU HABITES HIREL ?
-- Et oui ... vu mes origines et que j'ai acheté une maison à la sortie de Pontorson, sur la commune de Pleine Fougères. Dans les premières années de l'association de Courir en Baie je suis venu voir Jacques au forum et je lui avait dit que je viendrai à Courir en Baie quand je serais dans ma maison mais je suis même venu avant. Pour ma première année à Courir en Baie, je faisais les voyages du Mans à Pontorson pour venir entrainer les jeunes. Hirel est venu plus tard quand Janine a vendue sa maison de la Sarthe et qu'elle voulait venir vivre sur le secteur.

7) TU AIMES BEAUCOUP LES JEUNES, ET LES JEUNES TE LE MONTRENT AUSSI MAIS POURQUOI ETRE AUSSI PROCHE DE CES JEUNES ATHLETES ET TRAVAILLE AUTANT AVEC EUX ?
-- Le fait de la communication et du partage. Avec les adultes, je suis ouvert au contact humain et la connaissance de l'autre. Pour les jeunes, je veux rendre ce que mes entraîneurs et mes dirigeants m'ont donné. C'est à dire la passion de l'athlétisme, le partager avec eux et leur donné mon expérience des disciplines de l'athlétisme. Leur donner le meilleur, et respecter tous les nivaux et caractères de chacun. Leur faire découvrir l'athlé et les faire progresser. Et surtout ils me font garder ma force malgré l'âge et ma passion.

8) QUEL EST TON MEILLEUR SOUVENIR DANS LA COURSE A PIED ?
-- J'en ai tellement après 50 ans passé dans ce sport. Je vais donc regardé du côté présent. Les derniers moments que j'ai passé m'ont donné d'énormes surprises. Mais il y a des souvenirs de jeunesse qui reste. Je me rappelle de ma rencontre, au cour d'un entraînement en solitaire a Sougéal, avec Anthony Rivière. J'ai couru avec lui par hasard et nous avons couru une heure ensemble en discutant. Un partage formidable et il est venu au club ensuite, avec des bons souvenirs. Il y a aussi ma rencontre avec Thierry et Anaëlle il y a un an au cross de Bazouges la Pérouse. Anaëlle était sans club et je lui avais dis qu'elle gagnerait la course. C'était sa première course donc je l'ai conseillé pendant l'épreuve et elle gagne la course. Un lien c'est fixé depuis cette course, que du plaisir. C'est cela que je veux connaître avec les jeunes et les adultes. Mon meilleur souvenir personnel reste d'avoir fait parti des premiers meneurs d'allures au monde sur marathon.

9) TA PLUS BELLE COURSE ?
-- Ma consécration a Mézidon dans la catégorie cadet ou je suis devenu champion de l'ouest. Le dernier marathon que j'ai fais reste un très bon moment. C'est celui du médoc avec le groupe superbe ambiance et beau parcours. Une vie en commun avec une grand convivialité. Que du plaisir.

10) POUR FINIR, QU'EST QU'ON PEUT TE SOUHAITER ET CE QU'ON PEUX SOUHAITER AU CLUB DE COURIR EN BAIE ?
-- Pour moi gardé la santé afin de suivre les gens du club même si je ne peux plus beaucoup courir. Pouvoir être sur les compétions et aux entraînements. Toute une vie sur le stade et sur les parcours pour encourager. Pour le club, de garder l’harmonie du bureau, bien répartir les taches de chacun, faire vivre l'ambiance entre tout les athlètes comme depuis que le nouveau bureau à repris les rênes. Ne pas oublier les personnes qui ont fait vivre le club par leurs bénévolat. Ils ont donnés avec plaisir du temps et de l'énergie. Moi même je garde le souvenir de mon premier président, Mr Vigeant, mes entraîneurs Jozéquel et Michel Rolant. C'est eux qui nous font avancer dans ce sport. Faire quelques sorties en groupe le weekend pour que chacun se découvre.

-- Pour finir, merci à tout le monde pour votre motivation aux entraînements, merci a Johnny de donner de son temps le mardi et dans les plans d'entraînements qu'il fait pour quelques un d'entre vous. Merci à Matthieu d'avoir bien repris le club et de m'avoir contacté pour revenir encadrer les jeunes. Merci à Steve pour être toujours a mes cotés aux entraînements avec les jeunes. Merci à toi, Thomas, de vouloir faire vivre le dialogue dans le club. Bonne route a Courir en baie de Pontorson

Merci beaucoup Michel. C'est vraiment sympa … On te souhaite donc de passer encore de très bon moments avec nous dans ce club de Courir en Baie.